C’est l’histoire d’une reconversion professionnelle !

Diplômes

Diplômée d’une licence espagnol et d’un master recherche et pro, rien ne me prédestinait à être fromagère !


Expérience profesionnelle

Après 3 ans en tant responsable commerciale pour une société de commerce équitable, j’ai décidé de changer de vie pour apprendre un métier manuel, qui me permette de créer : je voulais acquérir un savoir-faire…

Debut de l’histoire

Le désir de faire du fromage m’est d’abord né en Auvergne, terre de montagnes et de savoir-faire fromager. C’est là-bas que j’ai appris, d’abord dans les fermes, puis sur les bancs du lycée agricole. Apprendre tout le travail de la technologie fromagère au CFPPA d’Aurillac, auprès des meilleurs formateurs de France. Apprendre la pratique auprès d’une ferme dans le Puy-de-Dôme, en fabrication Saint-nectaire, puis une ferme dans le sud Cantal, en fromage de chèvre…

C’est en 2015, juste après la validation de mon diplôme, un BPREA ( Brevet Professionnel de Responsable d’Exploitation Agricole) Transformation Produits fermiers, que je suis arrivée à Tahiti et que j’ai vu que je pouvais exploiter mon savoir-faire ici, à 18 000 Kms d’Aurillac !


Tahiti dans l’histoire…

Ben oui, avant la ferme des 1000 vaches de la Somme, la ferme de Taravao était la plus grosse ferme sur le territoire !!

Après des rencontres, des essais, des tests, j’ai créé mon activité de transformation début Novembre 2016. Travailler du lait, c’est déjà compliqué…travailler le lait pasteurisé, encore plus…et travailler du lait pasteurisé dans un pays tropical, alors là… ! IIIaaa !